La valeur des titres-restaurant bientôt portée à 13€ ?

Publié le 21 octobre 2022


Parmi les amendements retenus dans le cadre du projet de loi de finances pour 2023 sur lequel la Première ministre, Elisabeth Borne, a engagé, le 19 octobre 2022, la responsabilité de son gouvernement, figure celui visant à relever la valeur faciale des titres restaurant (TR) de 11,84€ à 13€.

Cet amendement vise à éviter que les 4,8 millions de bénéficiaires de ces titres-restaurant ne voient s’éroder leur pouvoir d’achat, au vu des perspectives d’inflation attendues sur les produits alimentaires (+11,7% en un an en décembre prochain).

Cette nouvelle hausse interviendrait après celle de 4% entrée en vigueur au 1er septembre 2022 grâce à la loi de finances rectificative pour 2022 et après le relèvement de 19 à 25€ au 1er octobre 2022 du plafond journalier d’utilisation de ces titres restaurant (lire KPS du 30 septembre 2022). «Cette dernière mesure est positive à condition que les montants versés aux salariés augmentent», rappelle Jean-René Cazeneuve, député (Renaissance), rapporteur général du PLF, à l’origine de cet amendement. Avec le relèvement de la valeur faciale du TR proposée dans le cadre de cet amendement, les partenaires sociaux disposeraient «d’un outil supplémentaire dans le cadre des négociations annuelles obligatoire» pour soutenir le pouvoir d’achat des salariés.